Select Language

À propos de nous

Photomontage Le solutionneur MOOG

Origine du qualificatif « le solutionneur »

MOOG(MD) jouit d’une réputation de « solutionneur » depuis l’année 1937.

C’est cette année-là que l’entreprise a fabriqué pour la première fois une pièce de rechange de train avant que les mécaniciens ont estimée plus performante que la pièce d’origine.

Au fil des ans et suite aux innovations de MOOG, l’entreprise est devenue célèbre pour sa capacité à concevoir régulièrement des solutions salutaires dans la résolution des problèmes.

De nos jours, soit quelques centaines d’innovations plus tard, MOOG est reconnue et respectée dans toute l’industrie automobile sous l’appellation « le solutionneur ». Elle continue à gagner cette réputation grâce non seulement à des pièces de qualité, mais aussi à un matériel de formation et d’assistance technique primé.

Les bulletins Le Solutionneur de MOOG font partie des outils sur lesquels les techniciens s’appuient le plus. Cliquez ici pour accéder à l’intégralité du recueil de bulletins PS (Le Solutionneur).

De nos jours, soit quelques centaines d’innovations plus tard, MOOG est reconnue et respectée dans toute l’industrie automobile sous l’appellation « le solutionneur ».

notre histoire

L’histoire d’un succès à l’américaine

2015

Fournisseur officiel de pièces de direction et de suspension de la NASCAR

Alors que MOOG fête sa 50e année de partenariat avec la NASCAR, l’association de courses automobiles impose l’utilisation des embouts de biellette de direction et rotules MOOG à chaque course de la Coupe Sprint, faisant de MOOG le fournisseur officiel de pièces de direction et de suspension de la NASCAR. 

2014

Progression record en matière de possibilités d’applications

MOOG établit une progression record en matière de possibilités d’applications avec ses 835 nouvelles références, dont environ 600 ensembles et bras de suspension supplémentaires et 47 ensembles de moyeu. 

2013

Des innovations excitantes

MOOG annonce deux nouvelles pièces : une biellette de barre stabilisatrice dotée d’un écrou autofreiné taraudé facile à engager qui simplifie les choses; un coussinet de bras de suspension vertical en instance de brevet qui utilise une conception à rotule sphérique pour éviter toute défaillance. 

2012

47e titre d’affilée au championnat NASCAR

MOOG gagne sa 47e Coupe Sprint consécutive grâce à Brad Keselowski et sa Miller Lite Dodge portant le numéro 2. L’écurie Penske Racing a remporté cinq courses et a terminé 13 fois dans les 5 premières places et 23 fois dans les 10 premières places. 

2011

Stewart gagne tandis que MOOG élargit son offre

Tony Stewart a délivré une prestation sans faille lors de la dernière course du championnat et a réussi la plus grande remontée de l’histoire de la Chasse en faisant remporter la 46e Coupe à MOOG. La marque a complété sa gamme de produits avec ses composants Asia-Spec(MC) et Euro-Spec.

2010

Johnson gagne pour la 5e fois d’affilée, de nouvelles pièces sont introduites

Jimmie Johnson écrit à nouveau l’histoire après avoir remporté son cinquième titre d’affilée à bord de sa voiture équipée de pièces MOOG. La marque introduit des centaines de nouvelles références et lance le programme de récompenses « Totally MOOG » dédié aux techniciens.

2009

Le 4e titre de Johnson représente le 44e titre de MOOG

À bord de sa voiture équipée de pièces MOOG, Jimmie Johnson gagne le championnat NASCAR pour la quatrième fois consécutive, du jamais-vu à l’époque. Il s’agit du 44e titre pour un véhicule équipé de pièces MOOG.

2004

MOOG retrouve un taux d’approvisionnement élevé après un incendie

Un incendie ravage le centre de distribution MOOG de Smithville, au Tennessee, et détruit le stock de pièces MOOG qu’il contenait. Mais MOOG augmente sa capacité de production et parvient à retrouver son taux d’approvisionnement standard en quelques semaines.

2000

Introduction de la technologie M2

MOOG introduit les pièces de châssis à « technologie M2 » qui sont destinées à améliorer la sensibilité de la direction en permettant un mécanisme plus fluide via une liberté de mouvement complète du composant. 

1990s

Federal-Mogul achète MOOG Automotive

Federal-Mogul Corporation achète MOOG Automotive à Cooper Industries. 

1980s

Décès de Hubert Moog

Hubert Moog, fils du cofondateur H.P. Moog, est décédé le 13 juillet. Plus tôt dans l’année, il avait été informé de sa prochaine intronisation au Temple de la renommée automobile (Automotive Hall of Fame).

1970s

Ouverture du centre de formation

Le centre de formation aux pièces de direction et de suspension de MOOG, le premier du secteur, est ouvert pour former aussi bien des commerciaux que des clients sur un site de haute technologie. Plus de 17 000 personnes, des clients pour la plupart, y sont passées.

1960s

50e anniversaire

MOOG fête ses 50 ans. La rotule « Zeromatic » est introduite. Il s’agit d’une avancée majeure en matière de conception. Un simulateur d’usure de pointe est installé dans les laboratoires de contrôle de MOOG. 

1950s

Naissance du roulement « gusher » de MOOG

Le roulement « gusher » de MOOG est introduit et offre un nouveau moyen de réduire la friction au niveau des rotules sans nuire à la robustesse. Glenn « Fireball » Roberts devient le premier pilote à apposer un autocollant MOOG sur sa voiture.

1940s

MOOG utilise le ralentissement de l’activité pour améliorer la qualité

La rentabilité de l’entreprise est impactée par la baisse de la demande en pièces détachées, car de plus en plus de gens préfèrent acheter des voitures neuves plutôt que réparer de vieilles voitures. MOOG se concentre sur l’amélioration permanente de la qualité produit.

1930s

Passage aux pièces de train avant, origine du qualificatif « le solutionneur »

H.P. et Alva décident de fabriquer des pièces de train avant et commencent par des pièces destinées à la nouvelle suspension GM à roues avant indépendantes. Leurs pièces supérieures, qui portent désormais la marque « MOOG », jettent les bases du futur statut de « solutionneur » attribué à MOOG.

1920s

« Ressort thermiquement traité dans un four électrique »

St. Louis Spring achète et installe un four d’étirage électrique de pointe qui permet d’obtenir un trempage plus homogène du ressort. Ce fut le début de la longue tradition de qualité et de technologie d’avant-garde de Moog.

1919

Moog achète Jenkins-Vulcan

Les frères achètent la filiale St. Louis de la société Jenkins-Vulcan Spring Company. Jenkins-Vulcan fabrique et distribue des ressorts à lames destinés principalement aux voitures et camionnettes Ford T.

1917

La prohibition force les deux frères à trouver une nouvelle voie

Les frères Hubert Prater (H.P.) Moog et Shulman Alva Moog se retrouvent sans emploi lorsqu’une nouvelle loi sur la prohibition de l’alcool entraîne la cessation des activités de leur père dans le secteur du whisky en Floride.